Les hémorroïdes

Que faire si les hémorroïdes saignent chez la femme enceinte

L'augmentation de la taille de l'utérus pendant la grossesse a un effet négatif sur les vaisseaux pelviens, ce qui peut causer des hémorroïdes. Les chances d’apparition de la maladie augmentent plusieurs fois en proportion directe avec l’âge (plus on est âgé - plus les chances sont grandes) et plus le fait que la future mère souffre de constipation.

Le danger des hémorroïdes pendant la grossesse

Le risque d'hémorroïdes est la complication de porter un enfant au troisième trimestre de la grossesse. Avec l'augmentation de la taille de l'abdomen et le gain de poids du bébé, la charge sur la colonne vertébrale inférieure augmente et, en même temps, la sensation de malaise augmente et la douleur augmente.

La période post-partum est beaucoup plus compliquée car il existe des problèmes psychologiques qui retardent l'acte de défécation, ce qui peut avoir des conséquences irréparables:

  • Maladies chroniques du système génito-urinaire.
  • Anémie (due à une diminution significative du taux d'hémoglobine dans le sang)
  • Maladies de la peau.

Causes d'hémorroïdes saignantes pendant la grossesse

Les principales causes d'hémorroïdes hémorragiques pendant la grossesse sont les suivantes:

  • Constipation régulière, à la suite de laquelle une inflammation se produit et une lésion des nœuds augmente.
  • Diarrhée fréquente entraînant un amincissement et une inflammation de la muqueuse rectale.
  • Violations du flux sanguin et de la stase sanguine, pouvant provoquer une érosion et des crevasses, qui commencent à saigner lors des selles
  • Effort excessif lors de la vidange intestinale.
  • La présence d'hémorroïdes chroniques sous forme aiguë, accompagnée d'une augmentation significative du nombre de nœuds, pour l'élimination desquelles aucune mesure n'est prise.

Pendant la grossesse, les symptômes indiquant la présence d'hémorroïdes ne sont pas aussi graves au début que chez les patientes ordinaires. Il arrive souvent que les hémorroïdes soient détectés par un obstétricien-gynécologue qui mène une grossesse lors du prochain examen sur la chaise.

Les principales preuves d'hémorroïdes saignantes sont gouttes de sangqui apparaissent après avoir vidé les intestins. Ils peuvent être vus à la fois sur du papier toilette et sur des sous-vêtements.

La douleur lors de la défécation peut ne pas être, car la première fois, le sang est bas et s'arrête rapidement de lui-même. Si les hémorroïdes sont graves, l’intensité du saignement peut augmenter progressivement et il devient difficile de l’éliminer.

Sans traitement opportun de la maladie sous-jacente pendant le travail, les symptômes peuvent s'aggraver considérablement et les hémorroïdes elles-mêmes s'aggravent plusieurs fois.

Diagnostics

Le diagnostic est facilité par les plaintes du patient lors de l'inspection visuelle. Si nécessaire, la palpation peut être réalisée ou sigmoïdoscopie (introduction de l'appareil optique dans le rectum pour une recherche complète).

Le diagnostic et le traitement opportuns peuvent arrêter le développement de la maladie et éviter les complications aux dernières étapes de la grossesse et après l'accouchement.

Moyens pour éliminer les hémorroïdes saignantes

Les saignements hémorroïdaires pendant la grossesse peuvent être éliminés avec:

Médicaments sous forme de:

  • Pommades: Proctoglivene, Proctosedil, Fleming, Aurobin, Onguent Vichnevski et autres
  • Suppositoires rectaux - presque tous conviennent, sauf ceux contenant un extrait de belladone (belladone).

Méthodes de médecine alternative:

  • Bouillons de calendula, myrtille, camomille, achillée millefeuille pour lotions mikroklizm, bains.
  • Bains de vapeur à l'ail - dans un seau galvanisé placé en brique chaude, qui a mis l'ail haché. La température de la vapeur devrait être confortable pour le patient, car il doit s'asseoir sur ce seau, enveloppé dans une couverture chaude. Le déroulement des procédures est 5 fois plus efficace.
  • Bouillon en écorce de chêne pour les compresses.
  • Bougies de propolis, pommes de terre crues ou huile de sapin.
  • Les bougies faites de glace sont recommandés pour un arrêt d'urgence de légers saignements, vous pouvez tenir pour pas plus de 10 secondes.

Prévention et prévention des saignements dans le futur

Les mesures visant à prévenir l'apparition d'hémorroïdes et de saignements chez les femmes enceintes comprennent:

  1. Respect du régime alimentaire, qui repose sur un grand nombre de fruits et légumes.
  2. Exclusion du menu du jour des plats en conserve et marinés, des viandes fumées, des boissons alcoolisées et d'autres produits pouvant avoir un impact négatif sur le niveau d'approvisionnement en sang des vaisseaux du plancher pelvien sous la forme de son augmentation,
  3. Le refus des aliments gras et des produits à base de farine capables de ralentir le processus de passage des aliments dans les intestins et de stimuler l'apparition de la constipation.
  4. Consommer des aliments pouvant prévenir la constipation, carottes, betteraves, pruneaux, abricots secs, chou-fleur, bouillie d'avoine ou d'orge, pommes de terre, etc.
  5. Séances de physiothérapie régulières.
  6. Éviter l'hypothermie.
  7. Réduire la randonnée à 1 heure, comme si vous travailliez debout ou assis,
  8. Hygiène après chaque acte de défécation avec de l’eau froide.

Lorsque les premiers symptômes de saignement des hémorroïdes pendant la grossesse apparaissent, il est nécessaire d’informer votre médecin traitant, qui sera en mesure de prendre ces médicaments et de vous recommander les méthodes qui peuvent aider en fonction de nombreux facteurs.

Comment se manifestent les hémorroïdes

Au début du développement de la maladie, les femmes enceintes ne ressentent aucun sentiment négatif, ce qui rend difficile la prise au sérieux d'une telle pathologie. Mais avec le temps, les hémorroïdes peuvent avoir un effet extrêmement négatif sur le déroulement de la gestation, en particulier au cours des dernières semaines. Au fil du temps, les varices se compliquent, les hémorroïdes saignent pendant la grossesse, ce qui cause beaucoup d'inconfort à la mère, même après l'accouchement. Par conséquent, lorsque les premiers signes de pathologie apparaissent, il est nécessaire de consulter un médecin.

Il existe plusieurs signes permettant de comprendre immédiatement l’existence d’un problème:

  • Le sentiment que la vidange n’est pas arrivée à la fin,
  • Pendant la défécation, le patient ressent une douleur prononcée,
  • Inconfort désagréable dans l'anus,
  • Sensation de brûlure et de démangeaisons dans l'anus,
  • Muqueuse enflammée et peau du rectum,
  • Les hémorroïdes augmentent, l’intestin peut s’extraire partiellement de l’anus,
  • Lorsque les matières fécales de l'anus apparaissent écoulement muqueux, parfois des saignements.

Parfois, il y a un prolapsus de l'intestin au cours des selles, ce qui indique le développement actif de la pathologie. Initialement, les nœuds eux-mêmes sont en retrait, mais avec le temps, ils doivent être appliqués physiquement pour revenir, c'est-à-dire que vous devez réinitialiser manuellement l'intestin trop grand.

Pourquoi la pathologie survient chez les femmes enceintes

Étant en position, la femme connaît une augmentation du corps utérin, associée à la croissance du bébé. À la fin du dernier trimestre, l'utérus commence à exercer une forte pression sur le plancher pelvien et les veines ano-rectales, ce qui cause des problèmes avec le fauteuil, conduisant en douceur au développement de la pathologie. En outre, les experts constatent un phénomène tel que chez les mères primipares, un phénomène similaire se produit, tandis que les femmes qui ont une deuxième grossesse ou une grossesse ultérieure en souffrent beaucoup plus souvent.

Au début de la gestation, la pression intra-utérine augmente, le volume de sang circulant augmente et les modifications hormonales peuvent également affecter négativement le corps. Tous ces facteurs conduisent au développement de problèmes hémorroïdaires, notamment d'hémorroïdes saignantes. En outre, les hémorroïdes et d'autres facteurs tels que l'hypodynamie y contribuent. Dans les derniers trimestres, maman devient maladroite et on lui donne déjà une activité, alors les femmes essaient de se reposer davantage. En conséquence, des hémorragies de bas grade se forment, ce qui conduit au développement d'une pathologie hémorragique.

La constipation, qui survient souvent pendant la grossesse, provoque également le développement de problèmes hémorroïdaires. Le fœtus exerce une pression sur les structures intestinales, ce qui perturbe leur motilité et provoque la constipation. En outre, le ton du corps utérin et des parois intestinales est réduit, ce qui constitue un mécanisme de protection pour préserver la grossesse. Sur les processus digestifs, ces facteurs ont un effet négatif, ce qui conduit à la formation de constipation, dans laquelle des matières fécales solides blessent les ganglions élargis, provoquant leur saignement.

Quel est dangereux hémorroïdes pendant la gestation

De nombreux facteurs influent sur l'évolution de la pathologie, bien que les hémorroïdes ne puissent elles-mêmes influer sur l'évolution générale de la gestation et du développement fœtal. Et les processus de livraison ne sont pas non plus liés à l'état des veines rectales. Mais si les ganglions du rectum commencent à saigner, ce facteur peut alors entraîner diverses complications pendant la grossesse.

  1. La progression et la complication de la pathologie proctologique s'accompagnent d'une douleur prononcée, d'une sensation de brûlure et de démangeaisons dans la région anale.
  2. Comme la douleur augmente constamment, les femmes enceintes ont souvent des problèmes de transit intestinal.
  3. Les problèmes de défécation qui se font jour ont une incidence négative sur l’état général du patient, provoquant l’irritabilité et la fatigue. Si une telle condition est présente au cours de la période de 35 à 36 semaines, elle aura un impact extrêmement négatif sur le développement du fœtus, car elle peut entraîner des retards de développement dus au manque d’oxygène.
  4. Les saignements constants des ganglions augmentent le risque d'anémie, ce qui est également dangereux avec l'hypoxie fœtale.
  5. En cas de saignement, une infection secondaire, des formations fistuleuses ou une rectite peuvent survenir.
  6. Si l'hygiène est maintenue lorsque le saignement est insuffisant, les processus infectieux peuvent se propager aux structures urinaires.
  7. Dans le contexte des tentatives génériques, le saignement des noeuds augmente, ce qui entraîne une perte de sang abondante.

Si, dans le contexte des saignements, il se produit une grave diminution de l'hémoglobine, le risque d'accouchement prématuré est accru et, dès le début de la gestation, la pathologie est dangereuse si elle est spontanée.

Saignement rectal

Si les ganglions commencent à saigner à la fin de l’âge de 39 à 40 semaines, il est difficile d’arrêter la douleur à la naissance, qui est dangereuse. Les douleurs aiguës dans l'anus et le sang frais sur le papier et les sous-vêtements sont un signe de saignement développé. Si une fille a retrouvé des symptômes similaires, arrêtez de saigner en enveloppant les glaçons dans une serviette et en les mettant dans l'anus. Il est nécessaire de contacter le proctologue, qui aidera à déterminer le choix du traitement.

Lorsque le sang apparaît, il est impératif de l'arrêter. De ce problème, vous devez vous débarrasser de toute urgence. Les experts recommandent d’appliquer des glaçons ou une compresse froide sur la région de l’anus qui saigne. Après cela, la première chose à faire est de consulter un spécialiste afin de recevoir des recommandations concernant le traitement le plus doux et le plus efficace de la pathologie proctologique chez la femme enceinte.

Approche de traitement des problèmes chez les femmes enceintes

Dans le traitement des varices hémorroïdaires, plusieurs principes de base doivent être observés. Tout d'abord, il est nécessaire de boire plus de liquide, car avec son manque de métabolisme est cassé et il y a une constipation, provoquant une détérioration des hémorroïdes. Deuxièmement, au début du traitement, il est nécessaire d’ajuster le régime alimentaire dans lequel les soupes de légumes et les plats à base de plantes prédominent. Il est nécessaire de manger fractionné, souvent, petit à petit, en mâchant soigneusement des morceaux de nourriture.

Si le médecin le juge nécessaire, il vous prescrira des médicaments anti-inflammatoires et vasoconstricteurs au bout de 34 à 38 semaines. Ce qui ne peut pas être fait est de choisir indépendamment les moyens pour le traitement des inflammations hémorroïdaires. Par exemple, il est interdit d'utiliser des préparations pour pommades et des suppositoires d'héparine (tels que l'hépatrombine) pendant 30 à 31 semaines, car ils préviennent la thrombose et entraînent une augmentation du saignement.

Quels moyens peuvent être utilisés

Pour le traitement des saignements d'hémorroïdes au cours de la gestation, des préparations locales spéciales sont utilisées, dont l'action est de soulager les principales manifestations de la pathologie et de prévenir sa progression.

  • La pharmacothérapie est prescrite en association avec d’autres méthodes telles que la diététique et la physiothérapie.
  • Les tentatives d'auto-traitement sont catégoriquement inacceptables, en particulier pour les patients dans une position intéressante.
  • Seul un spécialiste sera en mesure de choisir le bon traitement pour les momies, précisément de choisir des médicaments sans danger pour le bébé, ce qui aidera à se débarrasser rapidement des symptômes pathologiques et à prévenir les complications.
  • Dans les cas particulièrement difficiles, lorsque les techniques thérapeutiques conservatrices ne sont plus en mesure d'aider à éliminer la pathologie, qui est également constamment compliquée, une intervention chirurgicale est prescrite.
  • Cependant, pour rester en période de gestation, la patiente doit avoir des indications très graves.

En ce qui concerne l’adaptation du régime alimentaire, il est important pour une femme d’abandonner des produits tels que la salinité, les aliments épicés, frits, gras et solides. Mais des produits comme les pommes et les betteraves, les pruneaux et le jus de carotte, les produits laitiers dans l'alimentation devraient être nécessaires. Le plus souvent, il est recommandé aux femmes enceintes d’utiliser des suppositoires rectaux à base d’argousier, de Soulagement ou d’onguent à l’héparine en thérapie.

Pommade d'héparine

Le médicament le plus répandu chez les femmes enceintes est la pommade à l'héparine, dont l'avantage incontestable est l'absence d'effet négatif sur le fœtus et l'organisme maternel. Contre-indications pour le médicament n'est pas disponible, il est utilisé non seulement pour la gestation, mais aussi après.

L'héparine est le principal composant du médicament. Il possède des propriétés anticoagulantes et élimine l'inflammation des tissus rectaux. Au cours du traitement, un thrombus est résolu, ce qui se forme souvent au cours du développement de la pathologie. Et la benzocaïne présente dans la composition élimine les symptômes douloureux et élimine les désagréments désagréables.

La pommade à l'héparine aide avec diverses formes d'hémorroïdes, avec exacerbations de pathologie, varices post-partum des veines rectales, ainsi qu'avec la pathologie hémorroïdaire sur le fond de thrombophlébite, etc. Déjà après la première utilisation de la pommade, les filles sont rapidement soulagées et symptômes de douleur, lésions inflammatoires.

Le médicament est fabriqué sous forme de pommade ou de suppositoires. Le soulagement a des effets anesthésiques et hémostatiques locaux prononcés. Le soulagement aide également à accélérer la guérison des plaies. Lors du transport, les femmes doivent être aussi prudentes que possible lors du choix des médicaments à traiter. Les producteurs Relif assurent que le médicament a une origine exclusivement naturelle.

En raison de la composition naturelle du produit, le risque de survenue d'effets secondaires est presque nul, de sorte que Relief peut être utilisé dans le traitement des filles enceintes ou allaitantes. Le composant principal de Relief est l'huile de foie de requin. Également dans la composition du médicament contient de la phényléphrine, qui a un effet vasoconstricteur local, ce qui aide à soulager le gonflement.

Informations générales sur la maladie

Femme enceinte à la réception chez le proctologue

La prévalence de la pathologie chez les femmes enceintes est très élevée: chaque seconde de grossesse est susceptible de détecter cette maladie désagréable.

Les deuxième et troisième trimestres de la maternité peuvent être décrits comme le temps qui prédispose le plus à la formation d’hémorroïdes.

Les hémorroïdes sont un changement pathologique du système veineux du rectum, qui peut être caractérisé par un débordement de veines avec du sang et sa stagnation dans le petit bassin.

Pour éviter les hémorroïdes, la femme doit accorder un maximum de force et d’attention à sa propre santé pendant les 2-3 trimestres de sa grossesse, en essayant d’éviter les principaux facteurs qui favorisent le développement de la maladie.

Utérus élargi

Sous l'influence du fond hormonal, un certain nombre de changements graves se produisent dans le corps d'une femme, qui affectent principalement la région pelvienne. Au cours de la même période, l'utérus grossit activement, ce qui commence à exercer une pression sur les organes et les vaisseaux situés dans la cavité pelvienne.

Fondamentalement, si une femme n'a jamais rencontré d'hémorroïdes auparavant, le troisième trimestre de la grossesse devient le moment de la première manifestation de cette pathologie, car pendant cette période, l'utérus produit l'effet maximal sur les organes environnants du pelvis.

Évitement d'activité

Beaucoup de femmes ont tendance à croire que le moment de la grossesse impose une interdiction totale de maintenir un mode de vie actif. Cependant, ce n'est pas tout à fait vrai. Une femme devrait éviter un effort physique modéré uniquement selon le témoignage d'un médecin, mais s'il n'y a aucune menace pour le fœtus, alors le mouvement est la meilleure prévention de la maladie.

Symptomatique

Les hémorroïdes pendant la grossesse peuvent être déterminés par les mêmes symptômes qu'en dehors de cette période difficile:

  • les bosses hémorroïdales pendant la grossesse saignent souvent, ce qui est dû à une lésion des masses fécales ou à la rupture de petits capillaires sous pression,
  • aux stades avancés de la maladie, il est possible de noter la perte de ganglions de l'anus, mais la femme ne rencontre pas immédiatement ce symptôme,
  • la douleur en essayant de vider les intestins peut aussi être appelée un signe très clair de la pathologie,
  • dans l'anus développe une sensation de démangeaison et de brûlure, il peut y avoir une gêne dans l'anus.

Conseils de traitement

Pendant la grossesse, se débarrasser des hémorroïdes n’est pas si facile. Le fait est qu'il est nécessaire de traiter la maladie en utilisant des médicaments, et tous ne sont pas autorisés pour les femmes enceintes.

Si nous parlons des moyens qui aideront la femme enceinte à se débarrasser de la maladie, vous devriez faire attention:

  • L'hépatrombine G est un médicament qui aide à traiter les hémorroïdes chez la femme enceinte, en particulier lorsqu'il s'agit de nœuds externes.
  • Les bougies à l’argousier sont un médicament idéal pour les femmes enceintes. En raison de ses effets secondaires, on ne peut noter que l’intolérance individuelle. Il est donc préférable de traiter les hémorroïdes internes à un stade précoce,
  • En ce qui concerne les pilules, ils préfèrent Detralex, qui augmente le tonus des veines, a des effets systémiques,
  • Si les hémorroïdes saignent, vous pouvez alors commencer le traitement en choisissant un régime alimentaire et en éliminant la stagnation dans l'intestin.

Recommandations générales

Il existe un certain nombre de recommandations générales qu'une femme peut utiliser pour réduire le risque d'hémorroïdes. Ceux-ci comprennent:

  • il est nécessaire d'observer attentivement le régime d'alcool, car une quantité d'eau suffisante aide à ramollir les matières fécales,
  • Il est nécessaire de se conformer aux recommandations du médecin concernant l’administration de médicaments pour les hémorroïdes, sans négliger le traitement prescrit, surtout s’il s’agit d’hémorroïdes, qui saignent constamment,
  • Il est conseillé aux femmes de planifier soigneusement leurs repas et de suivre un régime, en le diversifiant au maximum avec une variété de fruits et de légumes. Ne négligez pas non plus les aliments liquides, qui ont un effet positif sur le tractus gastro-intestinal en cas de constipation,
  • Une femme ne doit pas négliger les procédures d'hygiène, car le non-respect des règles d'hygiène aggrave l'évolution des hémorroïdes.

Il est recommandé de traiter les hémorroïdes pendant la grossesse à temps et aussi complètement que possible afin d'éviter les conséquences désagréables de la maladie.

Pour soulager l’état général de la femme enceinte et éviter l’exacerbation des hémorroïdes, une nutrition bien choisie aidera à:

Une attention particulière doit être portée aux hémorroïdes, qui saignent constamment, car cela peut conduire à une anémie. Cette dernière affecte négativement la santé de la femme elle-même et l'état du fœtus.

Suppositoires à l'argousier

Les experts recommandent aux femmes enceintes atteintes d'hémorroïdes d'utiliser également des suppositoires contenant de l'huile d'argousier. En raison de la composition naturelle des suppositoires, leur effet thérapeutique est assez élevé:

  1. Effets antioxydants. L'acide ascorbique dans la composition augmente le statut immunitaire et procure un effet antioxydant.
  2. Effet anti-inflammatoire. La vitamine C et le tocophérol contribuent à l'élimination du processus inflammatoire en inhibant les prostaglandines et l'histamine.
  3. Effet hémostatique. La présence de vitamine K dans les suppositoires participe activement aux processus de coagulation du sang. Cette substance vitaminée synthétise les composants protéiques responsables de la formation de caillots sanguins.
  4. Antimicrobien - exerce une activité contre les micro-organismes pathogènes tels que Salmonella, Staphylococcus, Escherichia coli, etc. Stimule la défense immunitaire locale, empêchant ainsi la propagation de l'infection.
  5. Effet régénérateur. Les acides gras synthétisent des protéines qui restaurent les membranes endommagées et stimulent la formation de nouveaux tissus. L'effet régénérant est assez doux, par conséquent, aucune cicatrice n'est observée.

Une telle gamme d'effets thérapeutiques contribue à un soulagement efficace des hémorroïdes en éliminant la douleur et les saignements, les démangeaisons et l'inflammation, les brûlures et l'enflure, ainsi que la guérison rapide des blessures et des fissures.

Afin que les hémorroïdes ne deviennent pas un problème clair, il est recommandé de marcher davantage, de marcher en plein air et de nécessiter une activité physique modérée. Il est également recommandé aux momies de surveiller les selles et d'éviter les aliments nocifs tels que la viande fumée, les plats gras, les plats épicés, etc., dans l'alimentation.

Loading...